» Une mémoire algérienne « , un nouveau livre de Benjamin Stora

Une Mémoire algérienne
Benjamin Stora

Nous vous recommandons vivement la lecture de la somme publiée par Robert Laffont dans la collection « Bouquins » sous le titre « Mémoire algérienne » de Benjamin Stora.

L’auteur a été Professeur des universités et Président du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Le titre du recueil est des plus judicieux car Benjamin Stora est connu et reconnu comme le spécialiste incontournable de l’histoire algérienne, notamment de cette triple guerre : une guerre coloniale livrée par la France, une guerre nation

aliste menée par les indépendantistes 

algériens, et une guerre civile entre Algériens, et entre Français, du fait de la forte présence démographique et sociale de ces derniers sur le territoire algérien qui s’enchevêtre, se superpose et se confond mais qu’il est nécessaire de comprendre dans la nuance et le détail, ce qui est le cas.

Il y a unité du sujet qui est l’histoire algérienne avant et après 1954 mais une des forces de l’ensemble est que les différents points de vue sont examinés avec la rigueur de l’historien sans que l’humanité indispensable à la rédaction (donc à la lecture) y perde.

Au moment où le peuple algérien, une fois de plus, écrit l’Histoire, cet ouvrage est des plus utiles : les textes écrits dans le passé s’inscrivent dans une continuité et dans une réflexion à long terme. Ils ne sont pas écrits dans l’urgence et la parution de l’ensemble ajoute encore à l’étude nécessaire de ce millier de pages.

Ajoutons et cela a son importance, pour lui comme pour nous, que Benjamin Stora partage les valeurs et les combats de la Libre Pensée et de ses animateurs.

A lire et à faire lire.

Christian Eyschen, Secrétaire général de la Fédération nationale de la Libre Pensée.
Jean-Marc Schiappa, Président de l’Institut de Recherches et d’Etudes de la Libre Pensée.