image_pdfimage_print

La Libre Pensée à reçu l’IRELP sur France Culture, le 8 décembre 2019

 

Cliquer pour télécharger le document

Christophe Bitaud : Bonjour. Ma première question sera : qu’est ce que l’Institut de Recherche et d’Etudes de la Libre Pensé ? Pourquoi a-t-il été crée et quelle est sa fonction ?

Jean-Marc Schiappa : Trois brèves questions qui pourraient nécessiter de longues réponses donc je vais essayer d’aller à l’essentiel. L’Institut de Recherche et d’Etudes de la Libre Pensée, IRELP, a été fondé il y a 20 ans et quelques jours, d’ailleurs nous clôturons les activités liées au 20ème anniversaire, sur la base d’un constat cruel mais réel qui est que la plus vieille association de ce pays, la Libre Pensée, dont les premiers cercles organisés remontent au printemps 1848, n’avait pas d’institut approprié. A partir de là, un certain nombre de personnes, dont j’étais déjà, a créé cet institut qui essaye tant bien que mal de fonctionner, de faire vivre et qui a un certain nombre de cordes à son arc.

C.B. : Que peut-on trouver à l’IRELP dans vos archives ?

JM.S. : Oh, c’est un peu comme à la Samaritaine, on peut à peu près trouver de tous. Disons que nous avons une bibliothèque considérable 8 000 ouvrages qui sont pour l’essentiel, mais pas uniquement, relatifs à tous nos champs de compétences on va dire : l’humanisme, l’anticléricalisme, la laïcité, l’histoire, la Franc-Maçonnerie, la théologie. Nous avons des collections importantes de revues chrétiennes de différents pays. Nous avons dans cette bibliothèque des ouvrages, il faut le dire non sans une certaine fierté, que la Bibliothèque Nationale de France ne possède pas. Ça, c’est incontestablement l’un de nos trésors !

La deuxième catégorie de nos possessions, ce sont les archives que nous conservons dans la cave de l’IRELP. Comme je l’ai dit, nous avons été fondés il y a 20 ans et nous avions ce travail de reconquête, de réappropriation de toute l’histoire de la Libre Pensée. Surtout de ces documents qui étaient particulièrement dispersés. Nous avons donc les archives, probablement les plus importantes au monde, relatives à la Libre Pensée. Par exemple, c’est quelque chose que nous montrons toujours à nos visiteurs, en 1940 lorsque les Nazis ont occupé la France ils ont saisi les archives de la LP de la Charente et de la Charente-Maritime, qu’ils ont emmenées au siège de la Gestapo à Berlin. En 1945, quand l’armée russe a pris Berlin, les archives de la Gestapo sont allées à Moscou et au moment de la chute du mur de Berlin et surtout de l’explosion de l’URSS, les archives saisies ont été restituées et nous avons récupéré les archives de Charente et Charente-Maritime d’avant 1940 ! Il est triste à dire que ce sont les archives les mieux conservées de tous ce que nous avons parce que notre travail d’acquisition, de réacquisition d’archives libres penseuses en France et dans le monde est particulièrement important. Continuer la lecture de « La Libre Pensée à reçu l’IRELP sur France Culture, le 8 décembre 2019 »

En hommage à Marc Blondel, administrateur de l’IRELP

L’hebdomadaire Le Point a publié une interview de l’ancien Secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly. Dans celle-ci, il a été question de notre camarade Marc Blondel. C’est pourquoi, Christian Eyschen a tenu à préciser certains points pour éclairer les lecteurs du Point (documents disponibles au bas de cet article).

Le Point n’a pas cru bon d’en informer ses lecteurs. Aussi, en accord avec la Libre Pensée, l’IRELP a décidé de rendre publique cette lettre en hommage à Marc Blondel. Elle rappelle que Marc était aussi membre du Conseil d’Administration de l’IRELP, pour lequel il n’a pas ménagé sa force et sa vigueur pour l’aider à se développer.

Hommage à Marc Blondel

 

 

     L’article publié dans Le Point

« La France n’a pas de racines chrétiennes », une conférence de Jean-Marc Schiappa à Périgueux, le 26 janvier 2018

Le 26 janvier 2018, à Périgueux, Jean-Marc Schiappa est venu, à l’invitation du groupe Fred Zeller (libre-penseurs de Dordogne), présenter son livre « La France n’a pas de racines chrétiennes », dans le cadre d’une réunion publique, suivie par un public attentif. Le quotidien régional, L’Echo, a rendu compte de la conférence de presse organisée par le groupe Fred Zeller.