“La France n’a pas de racines chrétiennes”, une conférence de Jean-Marc Schiappa à Périgueux, le 26 janvier 2018

image_pdfimage_print

Le 26 janvier 2018, à Périgueux, Jean-Marc Schiappa est venu, à l’invitation du groupe Fred Zeller (libre-penseurs de Dordogne), présenter son livre “La France n’a pas de racines chrétiennes”, dans le cadre d’une réunion publique, suivie par un public attentif. Le quotidien régional, L’Echo, a rendu compte de la conférence de presse organisée par le groupe Fred Zeller.

En hommage à Marc Blondel, administrateur de l’IRELP

image_pdfimage_print

L’hebdomadaire Le Point a publié une interview de l’ancien Secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly. Dans celle-ci, il a été question de notre camarade Marc Blondel. C’est pourquoi, Christian Eyschen a tenu à préciser certains points pour éclairer les lecteurs du Point (documents disponibles au bas de cet article).

Le Point n’a pas cru bon d’en informer ses lecteurs. Aussi, en accord avec la Libre Pensée, l’IRELP a décidé de rendre publique cette lettre en hommage à Marc Blondel. Elle rappelle que Marc était aussi membre du Conseil d’Administration de l’IRELP, pour lequel il n’a pas ménagé sa force et sa vigueur pour l’aider à se développer.

Hommage à Marc Blondel

 

 

     L’article publié dans Le Point

Michel Vovelle nous a quittés

image_pdfimage_print

« Michel Vovelle nous a quittés »

Par ces mots glaçants et redoutés, mon vieux complice Michel Lafelice m’annonça il y a quelques heures ce que nous craignions tous.

Ce n’est guère que la seconde fois – je n’ai pas dit « la deuxième » – que je m’effondre en larmes dans le métro.

Il n’est rien de dire que je suis effondré ; l’anesthésie ne compense pas le choc.

Toute thrénodie est personnelle, certes, et on parle plus de soi que du regretté, j’en conviens. Mais… Mais, Michel Vovelle …

L’on pardonnera (ou pas).

Cette formule (« on pardonnera (ou pas) ») l’avait fait sourire quand elle fut prononcée au colloque « Paris et la Révolution » mi-avril 1989. Ce sourire m’encouragea.
Continuer la lecture de « Michel Vovelle nous a quittés »

Note de lecture M. Vovelle octobre 2018

image_pdfimage_print

Mémoires vides ou perdues, Essai sur l’Histoire et le souvenir
par Michel Vovelle


Michel Vovelle nous convie à faire le tour du propriétaire, un peu comme dans « La Bataille du bicentenaire » ou, sous une forme différente et théorisée, dans « De la cave au grenier ». C’est, ici, un aller-retour, un dialogue entre Histoire et mémoire et, d’emblée, l’auteur nous avertit de toute sa méfiance envers le « devoir de mémoire ». Il nous livre cet essai sur « des souvenirs personnels, voire intimes, évoqués sans trop de complaisance, encore que parfois sollicités » (p. 182)

 

Lire la note de lecture complète parue dans La Raison N° 635

Communiqué du Bureau, 24 mai 2019

image_pdfimage_print

I r e l p

Gestionnaire de la Bibliothèque de «Entraide et Solidarité»

irelp@laposte.net

204, rue du Château des Rentiers 75013 Paris

 

Communiqué du Bureau de l’IRELP

 

Mardi 21 mai au matin, des membres de l’IRELP venant classer les archives comme chaque mardi ont constaté une fuite d’eau significative au niveau de la cave « sèche, saine et sécurisée » de l’IRELP, où sont entreposées nos archives. Cette fuite est vraisemblablement survenue dans la nuit de lundi à mardi.

Aussitôt, le gardien de l’immeuble, dont nous saluons la disponibilité et l’efficacité, a été avisé et s’est déplacé, comme le Président de l’IRELP.

Les dégâts concernant nos archives sont très minimes grâce à la présence de nos camarades et à l’action du gardien de l’immeuble. La fuite a été neutralisée. Un constat a été dressé pour l’assurance.

A l’heure où nous parlons, nous ignorons l’origine précise de cette fuite. L’eau s’écoule par un des faux plafonds, depuis l’emplacement d’un luminaire encastré dans le faux plafond ; elle semblerait venir de la canalisation du chauffage. Le chauffage a été coupé, ce qui ne porte pas à conséquence en cette saison. Le problème n’est pas réglé pour autant et le risque demeure face auquel nous ne saurions nous montrer négligents.

Le bureau de l’IRELP s’est réuni en urgence vendredi matin.

Il a constaté qu’en l’état le travail de classement des archives, pourtant bien avancé à ce stade, devait provisoirement être suspendu. De même, le travail de scannage des textes de Congrès est provisoirement suspendu. Pour des raisons de sécurité, l’électricité est coupée au niveau de la cave.

Des travaux seront nécessaires. Pour ce qui concerne le propriétaire des lieux (RIVP), nous ne pouvons nous prononcer, évidemment. Pour ce qui concerne l’IRELP, il va nous falloir acheter des meubles, surélever toutes les archives, les protéger, les sécuriser et, probablement, prendre d’autres dispositions. Il nous faudra budgéter en conséquence.

L’assurance a été contactée comme il se doit. Nous prenons contact avec nos partenaires institutionnels (RIVP, Mairie de Paris, Archives de France) pour les aviser et échanger avec eux.

Les adhérents et correspondants de l’IRELP seront avisés de la suite des événements.

Paris, le 24 mai 2019

_____________________________________________________________________

Adhésion (ou soutien) 2019

NOM :

Prénom :

Adresse :

Email :

Je verse ………… €  (cotisation annuelle : 20 € minimum)

(à partir de 50 €, délivrance d’un reçu fiscal permettant une déduction de 66% du montant sur votre prochaine déclaration d’impôts)

Chèque à établir à l’ordre de IRELP et à envoyer à IRELP, 204 rue du Château des Rentiers 75013 PARIS

 

En souscription, le Livre d’Or de l’IRELP

image_pdfimage_print

Cet ouvrage est très particulier ; il rassemble vingt textes couvrant les vingt ans de l’IRELP, un texte par an, d’un (une) animateur (animatrice) de l’IRELP, à chaque fois différent(e ).
Sont intercalés des messages d’amis à l’occasion de ce 20e  anniversaire.
Cet ouvrage est à tirage limité et numéroté, incluant une tabula gratulatoria : Seuls ceux qui ont souscrit et dont le nom est public auront cet ouvrage. Il n’y aura ni vente complémentaire ni exemplaire surnuméraire. C’est un ouvrage de collection.
Le prix minimal de souscription est 35 euros

La date ultime de souscription est fixée au 15 novembre 2019

Histoire de la Libre Pensée

image_pdfimage_print

HISTOIRE DE LA LIBRE PENSEE

Cliquer pour télécharger le document de présentation

 

Présentation

 

 

 

Présentation

 

Nous présentons ici au lecteur une Histoire de la Libre Pensée, qui clôt les activités liées au XXe anniversaire de l’IRELP.
C’est un ouvrage collectif, composé d’études, de documents anciens et d’études contemporaines. Parfois, nous nous sommes appuyés – et cela est bien normal – sur nos productions déjà existantes, souvent en les actualisant.
Les auteurs sont des militants ; c’est un ouvrage militant.
C’est un outil pour les Libres Penseurs, mais pas seulement pour eux, afin de connaître et faire connaître la plus vieille association de ce pays. Cette somme permet d’étudier, en quelque sorte de l’intérieur, la Libre Pensée ; nous ne sommes pas neutres, nous sommes des participants de cette histoire.
Pour autant, nous prétendons à l’honnêteté intellectuelle sans laquelle tout combat politique n’est qu’une indignité.
Cet ouvrage ne comporte ni notes ni bibliographie parce qu’il se veut une source première et nous mettons au défi quiconque de nous prendre en défaut sur un fait historique. Voilà pourquoi nous assumons hautement notre libre interprétation des faits, qui est une interprétation militante justifiée et amplifiée par une scrupuleuse rectitude historique.
C’est ce qui nous a amenés à signer collectivement l’ouvrage « IRELP » sans, bien évidemment, nier les apports individuels des auteurs particuliers qui sont tous nommés et qui ont mêlé leurs voix particulières dans le chœur récitant et multiple de cette aventure humaine.
S’il y a homogénéité dans le but poursuivi, il ne peut y avoir uniformité de pensée ni identité dans le style qui est, heureusement, propre à chacun. On découvrira immanquablement des répétitions même si nous avons cherché à les limiter ; à tout coup, on relèvera des contradictions qui sont celles de la vie même. « Je fais partie de l’opposition qui s’appelle la vie » écrivait Balzac ; les auteurs ne partagent pas, sur tout, le même point de vue et c’est une chance : au lecteur de se faire son propre point de vue. Nous ne pouvons nous appeler « La Libre Pensée » et imposer une pensée…
Nous avons adopté pour cet ouvrage la graphie « Libres Penseurs », « Libre Pensée », « Libre Penseur » mais elle ne peut être une norme. Elle est simplement une commodité du moment.
Un mot sur l’histoire de la Libre Pensée en France, quand même.
La Libre Pensée a souvent failli périr ; après 1905, en 1918, en 1940, en 1963, en 1982, en 1995, pour ne prendre que les moments les plus saillants.
Cela correspond toujours à des moments où la nature profonde de la Libre Pensée était en cause.
Elle n’est pas le bras armé d’un parti ou d’une coalition de partis.
Ce n’est pas seulement une organisation laïque, même si elle défend la laïcité.
Ce n’est pas seulement une organisation sociale, même si elle combat l’injustice sociale.
Ce n’est pas seulement une organisation démocratique, même si elle promeut la démocratie.
Ce n’est pas non plus une organisation athée ou d’athées, même si elle compte beaucoup d’athées.
Elle est tout cela et bien plus que cela.
Un communiqué récent écrit : « La Libre Pensée n’est pas cathophobe, judéophobe, islamophobe, etc. Elle ne tend pas le poing contre l’autre, elle tend la main à celle et à celui qui n’est qu’un autre soi-même. Elle défend le droit de tous et de chacun de penser ce qu’il veut et de l’exprimer. »
Être « je ne sais qui-phobe », c’est tourner le dos à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen proclamant l’égalité en droits. Une opinion différente ne donne pas un droit supplémentaire ou inférieur.
La Libre Pensée se réclame de la Charte de Rome de 1904 qui combat « toute croyance imposée ». Et qu’est ce qu’une croyance imposée ? C’est le cléricalisme, c’est la religion au pouvoir et, par définition, la religion veut le pouvoir. Quelle religion ne veut pas plus d’adeptes ? Quel est le moyen le plus sûr pour avoir plus d’adeptes sinon le pouvoir ?
La Libre Pensée est anti-dogmatique.
Chaque fois menacée, la Libre Pensée a trouvé en son sein, ou, plus exactement, dans sa nature même, les ressources propres à surmonter cette menace : parce que la Libre Pensée est anti-dogmatique avant toute chose et qu’elle réveille en permanence la vie contre la glaciation de la pensée.
C’est ce que veut rappeler cet ouvrage de l’IRELP.

Continuer la lecture de « Histoire de la Libre Pensée »